ACCUEIL
UN MONDE DE BRUT
www.mondedebrut.com

HISTOIRE

GEOGRAPHIE

ECONOMIE

PHOTOS

LISTE ALPHABETIQUE
PAYS PRODUCTEURS
DE PETROLE

YEMEN : APERCU GLOBAL DU SECTEUR PETROLIER

SITES DE PRODUCTION


33ème producteur mondial de pétrole, le Yémen n’est pas membre de l’OPEP.
La production de pétrole brut assure 85 % des recettes d’exportation et 70 % des recettes budgétaires du pays.

En 2006, la production moyenne de pétrole au Yémen était de 357.000 barils/jour.
Ce chiffre confirme la diminution régulière de la production observée depuis 2001 (- 17,7 % entre 2001 et 2006).

Cette diminution est essentiellement due à une baisse de rendement
des deux principaux champs pétrolifères du pays (Marib et Masila).
La production devrait encore décliner pour s’établir à moins de 325 000 b/j en 2007, niveau le plus bas depuis 1994.

Mais grâce à une conjoncture mondiale très favorable depuis 2002-2003,
cette baisse de la production en volume reste, sur le plan financier, largement compensée par
l’augmentation continue du prix du baril de pétrole exporté par le Yémen
(+ 23,5 % entre 2005 et 2006 ; + 37,8 % entre 2004 et 2005).

La plupart des observateurs estiment que les réserves du Yémen en pétrole,
généralement évaluées à 3 ou 4 milliards de barils – 10 milliards d’après le gouvernement yéménite –
pourraient être épuisées d’ici 10 ou 20 ans.
La recherche de nouvelles techniques d’extraction et le développement de nouveaux bassins d’exploration
constituent donc un enjeu crucial pour le pays.
En 2007, 15 blocs pétroliers font ainsi l’objet d’un appel d’offre international lancé par les autorités.



Contrairement à ce que l’on observe dans le reste de la région,
la production du Yemen est largement dépendante de compagnies privées étrangères.
Celles-ci opèrent soit directement sur les concessions, soit en partenariat avec des entreprises locales.
Depuis le retrait des principales « majors » internationales dans les années 90, et en l’absence supposée de nouveaux gisements de taille très significative, le gouvernement yéménite s’est tourné vers de petites compagnies indépendantes par le biais d’accords de production partagée (PSA, « Production Sharing Agreement »).
En 2006, le Yémen possèdait 13 bassins sédimentaires. Les deux plus importants, où se concentre l’essentiel de la production, sont Marib et Masila. Le territoire yéménite est découpé en 87 blocs répartis dans 5 régions.
En juillet 2007, 12 d’entre eux sont en production, 26 sont en cours d’exploration, 15 font l’objet d’un appel d’offre et 35 restent ouverts aux investisseurs.

La compagnie pétrolière nationale, Yemen General Corporation for Oil & Gas/Mineral Resources, est une association de plusieurs entités qui appartiennent à l’Etat et qui sont toutes sous l’autorité du MOMR.
Elle a la responsabilité de la gestion des contrats, des relations avec les opérateurs
ainsi que de la gestion de la part du gouvernement dans les exportations de pétrole brut.

18 sociétés interviennent dans l’exploration et 9 autres dans le secteur de la production.
En 2006, trois sociétés produisaient à elles seules plus de la moitié du pétrole yéménite :
le canadien Nexen, l’américain Hunt Oil et le français Total.
Les exportations de pétrole représentent près de 90 % des recettes d’exportation du Yémen.
A elles seules, l’Inde et la Chine ont absorbé 60 % des exportations de pétrole en 2006.
Les trois quarts de la production sont exportés.
En 2006, les exportations de pétrole avaient une valeur de 5,6 milliards d’USD.
56 % de ces exportations sont effectuées par l’Etat et 44 % par des entreprises privées.
Les principaux clients sont essentiellement des pays asiatiques :
l’Inde d’abord (20,1 millions de barils en 2006), puis la Chine (18 millions de barils),
la Thaïlande (11,5 millions de barils), la Corée du Sud (4,3 millions de barils)
et les Etats-Unis (4 millions de barils).
Les ventes vers la France sont limitées et erratiques (9,5 millions d’euros en 2006).
Il s’agit d’achats spot effectués au gré des besoins et des disponibilités de tel ou tel opérateur.



Sources : Mission économique Ambassade de France / JUILLET 2007

OPERATEUR PRESENT

TOTAL

CHIFFRES GLOBAUX

SOCIETE PETROLIERE
DU YEMEN

TRANSPORT DU PETROLE
AU YEMEN


DIPLOMATIE PETROLIERE
et GAZIERE
FRANCE/YEMEN







Dernière mise à jour : 19/08/2007