ACCUEIL
UN MONDE DE BRUT
www.mondedebrut.com

HISTOIRE

ECONOMIE

GEOGRAPHIE

LISTE ALPHABETIQUE
PAYS PRODUCTEURS
DE PETROLE

CHINE : APERCU GLOBAL DU SECTEUR PETROLIER

CHIFFRES GLOBAUX
DE PRODUCTION ET DEPENDANCE
DES IMPORTATIONS
Les experts prédisaient, naguère,que la Chine deviendrait l'un des principaux producteurs du monde de brut.
En réalité, elle devenue le deuxième plus gros... consommateur :
En 2003, la Chine est devenue le deuxième importateur mondial de brut,
derrière les Etats-Unis et devant le Japon.
Les importations chinoises de pétrole ont augmenté d'un tiers en 2004,
sous l'effet d'une croissance économique phénoménale.

En 2005, la production de pétrole brut de la Chine s'est élevée à 105,85 millions de tonnes,
soit une augmentation de 1,3 million de t par rapport à l'année précédente.
La production de gaz naturel s'est élevée à 36,7 milliards de m3,
soit une croissance de 28% en comparaison avec 2004.
En 2005, les réserves de pétrole et de gaz découvertes ont été estimées respectivement
à 570 millions de t et à 358 milliards de m3,
soit une hausse respective de 10% et de plus de 78% sur l'année précédente.

Dépendante pour les trois quart de ses importations,
la Chine a entrepris de se doter de sources d'approvisionnements diversifiées au point que
son approche des affaires internationales est désormais assujettie à une "diplomatie pétrolière" .
Le soutien de Pékin au Soudan et à l'Iran, n'est pas étranger aux ressources pétrolières de ces pays.

La soif de pétrole de Pékin se traduit par une frénésie d'investissements sur tous les continents.
En Afrique, la Chine, qui n'avait que l'Angola (marxiste) comme fournisseur, s'est installée au Soudan.
Depuis 2004, suite à la visite du président Hu Jintao au Gabon, elle a accès au pétrole de ce pays,
où elle a entrepris de réhabiliter de vieux champs pétroliers.

Les dernières cibles en date pour les planificateurs chinois sont le Vénézuela et la Russie.
Après la volte-face de cette dernière en faveur du Japon pour l'acheminement du pétrole de Sibérie orientale, Pékin a retrouvé un terrain d'entente avec Moscou.
Cela devrait se traduire par l'entrée des Chinois dans le capital d'une filiale de la compagnie russe Ioukos,
et leur participation à divers projets en Asie centrale.


Même les Etats-Unis intéressent Pékin : l'une des compagnies chinoises était en lice à l'été 2005,
pour reprendre les actifs d'Unocal, le neuvième pétrolier américain.



Sources :
Le Monde - «L'envolée des prix du pétrole provoque une course aux ressources» samedi 19 Mars 2005 International
L'Expansion – Avril 2005 – « La hantise de la grande panne »
Xinhuanet – Agence de presse Chinoise – 14/01/2006

marqueur eStat'Perso
SOCIETE PETROLIERE CHINOISE CNOOC
CHINE / PETROLE /
AFRIQUE
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / USA
RACHAT D'UNOCAL
INTERDEPENDANCES
CHINE PETROLE ET USA
DIPLOMATIE PETROLIERE
AMERICAINE ET LA CHINE
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / RUSSIE
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / AMERIQUE LATINE
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / ALGERIE
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / SOUDAN
DIPLOMATIE PETROLIERE
CHINE / GABON
ACCORDS COMMERCIAUX
CHINE / IRAN
CONFLIT ETHNIQUE
PETROLE ET MIGRATION
SITES DE PRODUCTION CHINOIS
OPERATEURS ETRANGERS
PRESENTS EN CHINE
TRANSPORT DU PETROLE
IMPORTATIONS
CHINOISES DE PETROLE

Dernière mise à jour :
23/04/2006