ACCUEIL
UN MONDE DE BRUT
www.mondedebrut.com
HISTOIRE
GEOGRAPHIE
PHOTOS

SOMMAIRE ECONOMIE

AXE ECONOMIQUE : LE PETROLE

PRINCIPAUX
PAYS PRODUCTEURS
DE PETROLE
LISTE ALAPHABETIQUE
ACTUALISATION EN COURS !!

La production mondiale de pétrole dépasse fin 2004 les 3,5 milliards de tonnes.

Le Moyen-Orient, avec plus de 1 milliard de tonnes, est la 1ère zone productrice :
. L'Arabie Saoudite extrait près de la moitié de ce volume,
. l’Iran en extrait près de 18%,
. l’Irak, le Koweït et les Émirats arabes unis, chacun 11 %.

L’Amérique du Nord, avec plus de 600 millions de tonnes, est la 2ème zone de production :
. Les États-Unis en extraient plus de la moitié,
. le Mexique en extrait près de 30 %
. le Canada en extrait près de 20 %.

Les pays de l'ex Union Soviétique constituent la 3ème zone de production,
avec 374 millions de tonnes, dont 93 % pour la seule Russie.

L’Afrique, avec 376,4millions de tonnes, représente 10,6% de la production.
Sa position est assez récente : au début des années 1960, l’Afrique produisait moins de 100 millions de tonnes.
Grâce aux nouvelles productions du golfe de Guinée, elle a bondi au 4ème rang mondial.
Le Nigeria en est le moteur (30 % de l’offre africaine), suivi de l'Algérie et de la Libye.

La situation actuelle des réserves de pétrole, soit 140 milliards de tonnes
montre une concentration de la « production exportable » :
. 66% de ces volumes sont situés au Moyen-Orient,
. 7,4 % en Europe,
. 7,4% en Afrique
. et moins de 3 % en Amérique du Nord.
Les réserves américaines et européennes ne cessent de diminuer,
et l’on estime que la part des réserves moyen-orientales atteindra 70% en 2012.

Les pays regroupés au sein de l’Opep détiennent aujourd’hui 79 % des réserves mondiales
et pourraient s’assurer les deux tiers du marché mondial d’ici à 2030, contre 40 % aujourd’hui.

Pour les stratèges américains, le contrôle des réserves du Moyen-Orient est donc vital.
Simultanément, les États-Unis tentent d’influer sur l’Opep.
Malgré la concurrence qu’ils se livrent autour de la mer Caspienne,
Russes et Américains agissent dans le même sens pour réduire les parts de marché de l’Organisation.

Selon les spécialistes, les gisements alternatifs découverts depuis peu ne bouleverseront
pas fondamentalement la répartition des réserves planétaires.

À terme, la part de l’Afrique ne devrait pas dépasser 8 % de ces ressources.
Même si l’on sait déjà que le continent ne sera donc pas un nouveau Moyen-Orient,
les possibilités de développement y sont importantes.
Aussi la fièvre de l’or noir touche-t-elle l’ensemble du continent africain.
Les pays de l’Afrique du Nord se sont résolument lancés dans une opération de séduction
à l’égard des investisseurs étrangers, offrant des conditions d’entrée avantageuses
et allant jusqu’à la privatisation des entreprises nationales -d’hydrocarbures.

Les Américains sont désormais présents de manière significative
. en Algérie
. Le climat s’est également amélioré avec la Lybie, depuis le règlement du contentieux
lié à l’attentat de Lockerbie et la neutralité du régime de Mouammar Kaddafi dans la guerre en Irak.
. En Afrique subsaharienne, les pétroliers américains ont décidé d’accroître leur présence.
Attirés par des législations favorables, ils y ont investi en 2003 plus de 10 milliards de dollars.

Malgré les importants moyens financiers déjà injectés dans les zones de production,
celle-ci ne pourra satisfaire les besoins qu’à condition que les investissements se poursuivent
à hauteur de 140 milliards de dollars par an pendant trente ans,
soit un total de 4 200 milliards de dollars !
Même si la Russie, les pays de la Caspienne et l’Afrique livraient 10 millions de barils/jour supplémentaires
d’ici à dix ans, il en faudrait, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE),
pratiquement le double pour satisfaire la demande.

Source : 7 janvier 2005 SMAÏL GOUMEZIANE Jeune Afrique marqueur eStat'Perso
AFRIQUE ET PETROLE
DEVELOPPEMENT DE
L'INDUSTRIE PETROLIERE
PAYS MEMBRES
DE L'OPEP
OPEP
DE SES ORIGINES
A AUJOURD'HUI
ECONOMIE MONDIALE
ET PETROLE SOMMET G8
COMMENT EST DETERMINE
LE PRIX DU PETROLE

OPERATEURS PETROLIERS

TERMINOLOGIE

TECHNOLOGIE

LA DEMANDE DE PETROLE